Villa aux cent fenêtres

villa aux cent fenetres

Villa White Mint

Exploration de la Villa aux cent fenêtres

Cette immense villa qui est connue sous plusieurs noms, villa white mint ou bien villa aux cent fenêtres, est facile d’accès mais le bouche à oreille nous apprend que les voisins n’apprécient pas trop les photographes et font facilement appel aux carabiniers pour les déloger… Même si ceux-ci sont plutôt conciliants, nous ne voulons pas prendre de risque car si nous nous ne pouvons pas faire cette visite aujourd’hui nous ne reviendrons surement pas de sitôt.

Nous nous garons un peu à l’écart et marchons lentement dans la pénombre. Tout le monde semble être encore au lit. Aucun aboiement de chien pour perturber ce silence. Nous montons lentement la côte et trouvons la grille ouverte…. Accéder à l’intérieurne sera qu’un jeu d’enfant. Heureusement que par cette matinée de novembre le temps est clément car il va nous falloir attendre que le soleil pointe ses premiers rayons pour que nous puissions faire les premières photos. Nous profitons de ce temps de répit pour visiter les lieux… La villa est vraiment très grande mais il n’y a pratiquement que la pièce centrale qui est intéressante. Elle est magnifique mais je m’étais fait une autre idée de cette pièce car je la voyais beaucoup plus grande.

Communément appelée « Villa aux cent fenêtres » cette immense villa de 2000 m2 est positionnée sur une colline, entourée de vastes jardins, avec un grand hall central qui occupe toute la hauteur du bâtiment, réalisée sur une conception baroque élégant. Conçue par le célèbre architecte Francesco Ottavio Magnocavallo comte de Viarengo, la villa a été construite dans de la seconde moitié du XVIIIe siècle par un noble Piémontais du nom de Stanisloa Vincenzo Ricci Marquis de Cereseto, et sa construction a continué dans les premières décennies du siècle suivant.

D’autres illustres propriétaires suivront, comme Frederico Callori di Vignale, Sannazzaro Natta comte de Giarole et Rivalta, le baron d’Ozzano, Giovanni Francesco Maistre comte de Castelgrana et, enfin Joseph Lovera comte de Marie … La grande salle centrale étendue sur toute la hauteur du bâtiment est le signe distinctif de l’école Piémontaise dirigée par le grand architecte Ottavio Magnocavallo. Entre baroque et néo-classique, la décoration intérieure est ornée de stuc et les murs sont recouverts de fresques… La villa est entourée d’un parc de plus de 10.000 mètres carrés sur une colline dominant la ville offrant une vue imprenable sur les collines environnantes et la vallée du Pô.

Une seule pièce d’intéressante mais quelle pièce… Je ne manque pas de faire une série de photos pour faire une visite virtuelle de ce lieu. Nous ne regretterons pas d’être venus. Il est temps de reprendre la route car le prochain spot nous attend.