Troisième sexe

portrait troisieme sexe decoupage

La part de féminité

Troisième sexe

Je ne préfère pas savoir ce qu’a pensé la vendeuse de ce magasin de dessous féminin quand je suis entré dans son établissement pour lui demander si elle avait des affiches de femmes en petites tenues à me donner !!! Et en plus j’étais difficile, je ne voulais pas une affiche ni trop petite ni trop grande. « C’est pour faire une photo » lui ai-je dis comme pour me dédouaner… Mais je ne pense pas l’avoir convaincu. Enfin, ce n’est pas grave, le principal est que je sois reparti avec une affiche sous le bras. Mais je ne me suis pas retourné en sortant de peur de voir la vendeuse un sourire aux lèvres.
J’avais en effet envie de faire cette fois ce que j’appelle un « autoportrait décalé » dans d’autres proportions. Un autoportrait qui n’en ait pas car, pour cette photo j’ai fait le choix de me retrouver derrière l’appareil photo et de guider mon fils Étienne qui a bien voulu se prêter au jeu. Son visage (ou du moins la partie que sera visible sur la photo) fera un ensemble plus harmonieux à mon sens avec le reste de la photo.
Jusqu’à présent, je me servais d’une feuille cartonnée de 120 x 95 cm pour faire office de fond mais là, les dimensions étaient bien trop petites pour prendre en photo un personnage en entier… Je me suis donc décidé à investir dans un support de fond studio « nomade » avec un rouleau papier spécial pour le fond.
Un flash à l’arrière pour éclairer le fond et ainsi faire un joli arrière plan blanc et pour éclairer le sujet, une softbox de 60×60 cm placée légèrement en hauteur.
Appareil en réglage « manuel », le principal problème pour moi est d’éviter les reflets sur l’affiche. Après plusieurs essais, la photo était dans la boite…
« Une fille au masculin, un garçon au féminin » comme dans la chanson d’Indochine « troisième sexe » j’ai voulu jouer sur cette ambiguïté Homme/Femme. Mais aucun message particulier, juste un travail sur mes découpages et bien sur un peu d’humour …