Non Plus Ultra

Sammezzano château non plus ultra urbex italie

Le château Non Plus Ultra

Un palais nommé Non Plus Ultra

 

C’est l’avant dernier jour de notre road trip Urbex en Italie mais les deux explorations qu’il nous reste à faire seront les plus belles. Demain à l’aube nous allons explorer le château que l’on appelle entre autre « Non Plus Ultra » puis nous repartirons au nord pour faire sur le chemin du retour un un spot Urbex incontournable le « Manicomio di R. ».

Arrivés dans l’après-midi, nous commençons par réserver l’hôtel pour la nuit puis repartons en repérage afin de ne pas avoir de mauvaises surprises le moment voulu. Le plan en main nous allons nous garer sur le parking puis nous partons chercher le chemin qui mène au château. Pas de problème, il est là, facilement identifiable et nous le retrouverons aisément demain. Mais déjà la nuit arrive et nous décidons de profiter du temps qu’il reste pour nous faire un petit restaurant tranquillement.

La nuit a été courte, le réveil sonne… Il est cinq heures du mat, c’est drôle comme les réveils se suivent mais ne se ressemblent pas : Quand ce n’est pas pour aller bosser le réveil est toujours beaucoup plus facile. J’enfile mes habits, saute dans mes chaussures, les affaires sont prêtes, pas de café ce matin… Cinq heures trente, nous sommes garés sur le parking et nous nous dirigeons vers le sentier. Il ne fait pas encore jour et nous cheminons lentement pour ne pas nous éloigner de l’étroit sentier. Une vingtaine de minutes plus tard, sous une légère pluie, au détour d’un virage il nous apparaît. Dans la pénombre il est majestueux. Nous nous approchons et le calme qui règne dans la fraicheur matinale le rends encore plus magique… Et plus nous nous en approchons plus il nous émerveille, nous nous sentons tout petits à ses pieds. Nous sommes comme des enfants devant le sapin de Noël excités à l’idée d’ouvrir ce fabuleux cadeau… Il faut absolument que nous l’accrochions à notre tableau de chasse. Mais il faudra quand même le mériter car il ne se laissera pas dompter du premier coup. Mais passons sur ces détails, nous sommes maintenant à l’intérieur en attendant qu’il y ait suffisamment de lumière pour pouvoir faire les premiers photos.

Le jour pointe ses premiers rayons de soleil… Les ombres jouent avec la lumière. Peu à peu les formes apparaissent, les couleurs se livrent et la magie du lieu apparaît. Puis la lumière entre un peu plus et les couleurs explosent. C’est gigantesque, bigarré, indescriptible. C’est à cette heure de la journée que je préfère photographier les lieux, la lumière est douce et les ombres donnent de la profondeur, de la vie aux pièces. Il est immense et c’est un vrai labyrinthe…. Tout semble avoir été fait dans la démesure.

Ce château éclectique dans le style mauresque fut construit en 1605 à la demande de Ximenes d’Aragon. Ferdinando Panciatichi Ximenes (né à Florence le 10 Mars 1813 et mort à Sammezzano le 18 Octobre 1897) descendant de celui-ci remanie le château entre 1853 et 1889. En 1878, le château accueille le roi d’Italie Umberto. Ferdinando Panciatichi Ximenes réorganise aussi les 65 hectares du parc entourant le château avec en autre des séquoias de Californie.

Mais l’histoire du lieu commence beaucoup plus tôt, à l’époque romaine où Charlemagne de retour de Rome où il avait fait baptiser son fils par le pape y aurait séjourné en 780.

Dans les années 70 le château Non plus Ultra a été transformé en un hôtel restaurant. Cette activité a perdurée jusqu’à la fin des années 80. Non Plus Ultra est fermé maintenant depuis une vingtaine d’années en attente d’un ambitieux plan de réhabilitation en hôtel haut de gamme. Une réhabilitation qui aurait dû commencer en 2014 mais qui, pour notre plus grand plaisir, a été repoussé.

 


Tags: , , , , , ,