Ghost

GHOST

« La rouille » en lévitation

C’est le deuxième et dernier jour de tournage du clip pour la sortie du premier album de Scarlean « Gost »… Le premier jour a été consacré aux scènes musicales et aujourd’hui c’est au tour de Fabien « La rouille » Graffeur Rennais de jouer les acteurs pour le clip. Fabien a fait un graff dans la pièce qui sert au tournage du clip et c’est l’endroit idéal pour ma lévitation.

Je profite de la journée de tournage pour faire des photos tout en préparant dans ma tête la photo de lévitation… La pièce est sombre et l’univers fantasmagorique de fabien m’inspire. Le côté obscur de ce graff se mêlera à merveille à la lévitation que j’imagine. J’ai une affection particulière pour le clair-obscur, pour le moindre rayon de lumière qui tente de pénétrer pour donner vie à un lieu…

Le moment est arrivé… Je déplace la télévision, le livre avec le pentagramme… La scène est prête, la lévitation peut se faire.

Le principal problème pour le traitement de cette photo a été les ombres. En effet, la scène était éclairée par un projecteur qui se trouvait sur la droite. Toutes les ombres étaient donc vers la gauche. Quand j’ai imaginé cette scène, je voulais que la seule source de lumière soit celle de la télévision. Je voyais la pièce dans l’obscurité et seule la télévision devait amener de la clarté. Il m’a donc fallut dans un premier temps supprimer toutes les ombres et ensuite recréer de nouvelles ombres. L’ombre du personnage, de la table, du miroir mais aussi de plus petits détails comme les bougies !

Je regarde les tutos d’Aaron Nace  sur sa chaine  Phlearn  et une chose importante que j’ai appris en visionnant ses vidéos c’est en premier lieu de bien étudier l’image afin qu’aucun détails n’interpellent l’œil par des aberrations. Et la lumière est pour cela une chose primordiale. D’où vient la lumière, quels sont les éléments qui peuvent perturber son trajet ? etc…

Ensuite, il a fallu jouer obscurcir la scène afin de recréer l’ambiance que je voulais retranscrire. Comment serait la luminosité de scène si la seule source de lumière était la télévision ? Le principal problème à chaque fois est de savoir si cela n’est pas trop exagérer… Il faut se rapprocher le plus possible de la réalité…

Alors si quelque chose vous perturbe dans cette image, si une erreur, un oubli s’est glissé, n’hésitez pas à me le dire… « Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage » (Nicolas Boileau)