Clair-obscur

urbex clair-obscur

Le clair-obscur

J’aime capturer le clair-obscur, cette faible lumière qui semble tenter de s’infiltrer dans le décor pour essayer de rendre vie à ces lieux abandonnés.
L’image à plus de relief, de vie. L’imagination est exacerbée. Le moindre détail prend une toute autre importance. Autrefois, quand les peintres pratiquaient le clair-obscur, avec des effets de contrastes violents, quand l’ombre dominait l’ensemble du tableau ils parlaient de ténébrisme pour qualifier cet effet de style… Pour moi, le clair-obscur n’est pas les ténèbres… Bien au contraire. Je trouve que ces lieux qui semblent dénués de vie sont en fait empreints de la mémoire du temps passé. Je ne peux m’empêcher d’imaginer le temps passé,  de voir une personne assise dans le fauteuil contemplant toute cette vie qui s’active  tout autour d’elle… Le rire des enfants, un animal de compagnie, les souvenirs qui s’entassent… Peu à peu, au fil des années, les lieux se sont vidés mais elle ne peut  se résigner à partir. Son âme est toujours là…
Elle n’attend qu’une chose pour quitter sa place … Que les lieux soient à nouveaux investis  pour que l’histoire continue. Seul au milieu de la pièce, je ne fais pas de bruit, je ne veux pas la déranger…
Je choisi l’angle, la hauteur, je fais mes réglages… J’appuie sur le déclencheur… Je la regarde encore un peu et je m’en vais en silence…


Tags: , ,